Facebook
https://www.facebook.com/Allezviensjtemmene/

Tom.

Si court pour un prénom d’homme dont l’histoire est déjà longue.

…Son début d’histoire…

Calme, le ton enjoué, j’ai du mal à imaginer qu’il y a encore quelques années, ce jeune homme de 23 ans pourtant si mature, était considéré comme un ado difficile.

Parisien, enfant unique, c’est à l’âge de quatre ans qu’il subit le divorce de ses parents. Loin d’être prêt pour entendre des explications d’adultes, il s’adapte à la situation en naviguant d’une garde à une autre, d’une maison à une autre. Passé le cap des sept ans, c’est exclusivement au domicile maternel qu’il continu de grandir, tout en observant un père qu’il trouve trop absent, trop loin.

Je ne comprenais pas trop le problème. Je me sentais abandonné par mon père, je pensais que c’était à cause de moi qu’il n’était plus là, qu’il partait loin

…L’incompréhension…

Confronté aux difficultés de la vie bien tôt, Tom grandit avec des incompréhensions, des interrogations, qui ne lui facilitent pas la vie.

Quatorze ans passés, il quitte Paris pour Biarritz, en vue d’une section sport étude option hockey. Voilà une opportunité de recommencer quelque chose ailleurs. Éloigné de sa mère, l’adolescent qu’il est devenu ne contient plus si facilement ses sentiments et trouve un moyen de les extérioriser. En proie au redoublement, le voici rejoint par sa maman qui, inquiète de la tournure des choses, préfère se rapprocher de lui.

 J’avais un problème avec l’autorité, je ne supportais pas qu’on me donne des règles à suivre. Je pense qu’au fond, je cherchais surtout à attirer le regard de mon père…

Socialement bien intégré, pourvu de bonnes capacités sportives, tout cet équilibre va pourtant se perdre. Entre les fêtes, pour la plupart bien arrosées et la familiarité avec le cannabis, Tom y trouve un moyen d’expression.

…La confrontation…

Cependant, à 17 ans, son père, alors en voyage de un an et demi entre la France et la Sibérie, reçoit un appel de la CPE de son lycée, un appel qui va changer la donne.

 Je ne comprenais pas trop comment après tant de temps d’absence, passé loin de moi, loin de nous, il pouvait revenir comme ça, et s’improviser bon sauveur

La situation se dégradait. Au pieds du mur, son père tente le tout pour le tout. Trois mois à cheval avec son père au Kirghizstan. Cette proposition lui donna l’impression d’être puni pour une situation qui n’était pas de sa faute. Un sentiment d’injustice vint s’ajouter aux autres, ce qui valut un refus catégorique de sa part. Pour lui, il était impossible d’être déscolarisé, de quitter le hockey, de partir trois mois et en plus avec une personne qu’il, à l’époque, détestait.

Après de lourds arguments, finalement, les voici tous les deux partis vers l’organisation de cette aventure.

L’organisation fut courte mais super intense. Et, avant de partir, avec mon père, nous avons rencontré Mathieu, un éducateur spécialisé. Je sais pas, le courant est passé de suite avec lui. Dès la première rencontre, il a eu un regard différent, il m’a parlé différemment que les autres adultes. J’avais l’impression qu’il m’accompagnait, qu’il me comprenait, alors que d’habitude, les gens me cassaient. Ils étaient jugeant. Et comme je n’aimais pas l’autorité, c’était toujours compliqué. Sans cette rencontre, je ne pense pas que le voyage aurait commencé un jour.

…Dans les pas du père…

Entourés de personnes extérieures, de belles personnes, l’aventure prit forme. Malgré la présence apaisante des chevaux, le silence ne les quittait pas. Se retrouver seul, loin de sa zone de confort, avec pour compagnie une personne qu’il haïssait, le pari semblait un peu fou pour un jeune de cet âge. Il confit ne pas avoir su qui il était avant de partir. Se retrouver face à la nature, face à celui qu’on déteste, c’est dur. Pourtant, de la difficulté sort toujours de la lumière et cela l’a amené vers une découverte, la sienne.

Puis, au fur et à mesure, un dialogue s’installa entre eux, de force certes, mais qui apporta de nombreuses réponses à toutes ces questions en suspend. Un mal nécessaire afin de rétablir une relation détériorée depuis tant d’années. Contre toutes attentes, à travers ce cheminement, Tom rencontra son père, et il comprit…

Après une si forte et intense expérience, père et fils se retrouvent autour d’un projet commun, l’écriture du livre Dans les pas du fils, qui relate leur périple et nous fait entrer dans leur dimension hors du temps. Une thérapie conseillée au plus grand nombre.

Le voyage a de la magie pour ceux qui osent s’y confronter, plus tôt c’est, mieux c’est…

Marie Basquin.

Catégories : ... En balade

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *