Facebook
https://www.facebook.com/Allezviensjtemmene/

Juillet…

Ah ! Il est venu le temps des vacances ! Enfin !

Pandémie, démission de ministre, école à la maison, chômage partiel, chômage tout court, météo estivale précoce, fermetures exceptionnelles, manifs du personnel hospitalier… Avec toutes ces dernières péripéties, je n’arrivais plus bien à me situer…

Bref, après une micro reprise scolaire, une relance économique et un été un peu plus convainquant, le son des cigales accompagne le parfum des jolies colonies de vacances.

Justement, parlons-en des vacances… Avec ce satané virus, beaucoup de sujets ont été re balancés sur la table, notamment des propos qui relient directement le malaise sanitaire et l’écologie… Et je peux vous dire que tout cela a eut pour effet d’enflammer les discussions, alors relativement pacifistes, dans les groupes de voyages.

« Honte à celles et ceux qui continueront à prendre l’avion dès la réouverture des frontières »

« Il te faut quoi pour réagir et comprendre que tes petites vacances à Bali sont un pur égoïsme ? »

« C’est bien, continuez de prendre l’avion et à polluer, continuer de partir dans des pays lointains et de nous ramener des virus comme le corona… »

Voilà un échantillon de ce que l’on pouvait y lire. Triste réalité traduisant des rapports bien trop radicaux.

Maintenant que je peux enfin respirer, sentir de nouveau la liberté et penser vacances, voilà que je me trouve tiraillée, pire, je culpabilise… Moi qui ai passé les dix dernières années à prendre plus d’avions que de trains. Moi qui ai passé les dix dernières années à déménager, à changer de numéro de téléphone qu’à cultiver des habitudes. Moi qui ai passé ces dix dernières années à découvrir le monde plutôt que mon propre pays. Ai-je mal fait ?

Dois-je dire adieu aux halls d’embarquement ? Dois-je partir en vacances à pieds à deux kilomètres de chez moi ? Dois-je dire adieu à mes chères colonies de vacances ? Dois-je, dois-je, dois-je… NON.

Dois-je repenser mes habitudes de vie ? Dois-je revoir mes envies et mes besoins ? Dois-je penser plus commun ? Dois-je regarder davantage autour de moi ? Dois-je revoir mes idées de grandeur ? Dois-je, dois-je, dois-je… OUI.

Je refuse que cette période ne soit qu’un prétexte à certains d’asseoir leurs idées catégoriques. Je refuse que cette période ne soit la cause d’un retour dans le passé des idées. Je refuse que cette situation de confinement vécue serve à faire retomber comme un soufflé les avancées sociales, notamment concernant la condition de la femme et de l’enfant. Je refuse que tout cela soit utilisé à des fins néfastes. Prudence sur nos propos, cela n’engage pas que nous !

La liberté oui, mais une liberté pensée et responsable.

Voilà donc une transition parfaite pour annoncer le thème de l’été, oui oui, un thème pour deux mois !

Le voyage au féminin…

Parce que les voyages sont essentiels, parce que les nanas sont prêtes plus que jamais ! C’est parti pour des articles, des ateliers, des portraits, des livres découvertes, des photos, des citations et j’espère bien des débats, des commentaires et des partages d’opinions !

Je vous souhaite donc un bel été, profitez de vos vacances, sous la forme qu’il vous conviendra mais n’oubliez pas, voyagez responsable !

marie.


Si tu ne veux rien manquer des futurs articles, abonne-toi, ici, là, juste en bas !


« Plaisir non partagé, n’est plaisir qu’à moitié »

Proverbe Français